Pourquoi étudier la bioinformatique et modélisation

Du séquençage des génomes à l'analyse détaillée des processus cellulaires en passant par l'étude des structures protéiques, la résolution des problèmes actuels de la biologie repose de plus en plus sur une approche transdisciplinaire combinant l'approche expérimentale et l'approche théorique qui permet d'analyser, modéliser et simuler sur ordinateur les systèmes biologiques, des niveaux moléculaire et cellulaire jusqu'à ceux des organismes et des populations.

Cette évolution présente de nouveaux challenges pour les informaticiens, physiciens, chimistes et biologistes qui ne peuvent être résolus que lorsque l’on réunit tous ces domaines de recherche. Pour y répondre, le Master en Bioinformatique et Modélisation (MA-BINF) forme les étudiants, issus de disciplines variées, à la bioinformatique génomique, la bioinformatique structurale et la modélisation des processus dynamiques en biologie. À l'issue de la formation, les diplomés seront capables d'utiliser et de concevoir des méthodes de bioinformatique et de modélisation afin de répondre, en étroite collaboration avec des chercheurs expérimentateurs, à tous les aspects d'une question biologique.

Le Master est organisé autour de deux thèmes principaux au niveau desquels la bioinformatique et la modélisation jouent un rôle central: l'analyse de la séquence et de la structure des macromolécules biologiques (DNA et protéines) d'une part et l'étude des fonctions cellulaires d'autre part.



nodcenter

... à l'Université Libre de Bruxelles ?

L'ULB, avec ses 21 000 étudiants, 27% desquels viennent de l'étranger, et son personnel cosmopolite, est une institution internationale ouverte tant sur l'Europe que sur le reste du monde.

Elle est fondée sur le principe du libre examen, qui préconise le raisonnement indépendant et le rejet de dogmes sous quelque forme qu'il soit.

Avec trois prix Nobel, une médaille Fields, trois prix Wolf en physique, deux prix Marie Curie et 29% des prix Francqui, l'université est aussi un centre de recherche majeur, reconnue partout par la communauté scientifique du monde entier.

Depuis une dizaine d'années l'université a été activement impliquée dans le développement de la recherche tant à Bruxelles qu'à Charleroi, où un pôle de biotechnologie a été récemment créé autour de l'Institut de Biologique Moléculaire (IBMM) et de l'Institut d'Immunologie Médicale (IMI).

Le Master de Bioinformatique et Modélisation de l'ULB s'appuie sur des instituts de recherche de renommée internationale tels que l'Institut de Recherche Interdisciplinaire en Biologie humaine et moléculaire de la Faculté de Médecine (IRIBHM) et l'Ecole Interfacultaire de Bioingénieurs (EIB). Cette formation étant par essence transdisciplinaire, elle bénéficie en outre de l’existence de structures transfacultaires et interuniversitaires, comme le Brussels Interuniversity Institute of Bioinformatics (IB)2 (http://ibsquare.be/).

En savoir plus


20060213231754_brusselsmanneken-pis-brusselskoninklijkPaleis

... à Bruxelles?

Bruxelles est l'une des villes les plus cosmopolite du monde. Elle a plus de 1000 ans. Aujourd'hui, Bruxelles comprend 19 communes, couvrant une superficie de 162 km2 et compte environ un million d'habitants. Elle est la capitale de la Belgique et constitue l'une des trois régions de cet état fédéral. Elle est officiellement bilingue (français et néerlandais), mais elle renferme une variété impressionnante de cultures, styles et nationalités. Près d'un tiers de sa population est d'origine étrangère et cela crée une atmosphère unique au sein de laquelle les cultures se côtoient facilement.

En savoir plus